top of page

La communication décortiquée: les qualités de base d'une bonne communication.

Dernière mise à jour : 23 oct. 2022

A part dormir et respirer, communiquer avec ceux qui nous entourent constitue l’une de nos principales activités. Elle s’amorce dès avant notre naissance et se termine à notre mort.

Pourtant, malgré son universalité, cette activité primordiale est souvent accomplie de façon déficiente et inadéquate.


Les qualités de base d'une bonne communication:



La présence de certaines émotions vient notamment fausser le bon emploi de la communication interpersonnelle et réduire ou supprimer son efficacité. On peut aisément penser à tout le dommage que peut engendrer une communication empreinte d’anxiété, d’hostilité, de culpabilité.

Il est démontré que l’anxiété a des conséquences sur tout processus mental et, notamment, sur la mémoire.

C’est ainsi que les individus qui résolvent leurs problèmes de communication doivent d’abord élucider leurs pensées de façon à en extirper les préjugés.

Cette évolution accomplie, les comportements d’autrui ne présentent plus alors la même importance qu’auparavant. Dans cette nouvelle perspective, les relations risquent moins de s’écrouler puisque, dès les premiers symptômes de vacillement, les problèmes sont abordés rapidement dans le calme et la sérénité.

Voilà le rôle important que jouent les émotions lors d’un processus d’échange.

L’application de techniques de communication augmente alors les chances de réussite. Cependant, leur apprentissage ne sera jamais un substitut à une démarche initiale du contrôle des émotions.


Je vous propose une première approche, en abordant les qualités de base d'une bonne communication.

En effet, le déroulement d’une bonne communication exige la présence d’éléments indispensables pour réussir : précision, authenticité, respect, compréhension empathique. En l’absence de ceux-ci, le processus d’échange est voué à l’échec.



Processus de communication

1. La précision dans la communication.

La précision ou clarté consiste à dire sans détour ce que l’on a à dire. Par définition, elle ne laisse place à aucune indécision dans l’esprit.

Nos messages sont souvent imprécis et confus parce que nous avons peur de faire part, sans détour, de nos désirs ou de nos intentions.


2. L'authenticité dans la communication.

L’authenticité, réside dans la concordance exacte entre ce que l’on choisit de communiquer et ce que l’on sent et pense intérieurement.

Les deux interlocuteurs s’expriment pleinement et franchement, sans subterfuge. Il peut y avoir une divergence d’opinion entre eux, mais celle-ci s’exprimera ouvertement, sans arrière-pensée.


3. Le respect dans la communication.

Le respect est la considération que l’on porte à quelqu’un, en raison de la valeur qu’on lui reconnaît, en l’occurrence celle d’être humain comme soi, avec des qualités et des défauts.

Mais il peut arriver que nous trouvions difficile de respecter le choix de nos interlocuteurs. Exiger qu’ils vivent selon nos normes nous semble moins ardu, car, de cette façon, nous n’avons rien à remettre en question. Nous nous sentons ainsi en sécurité, donc moins anxieux.


4. La compréhension empathique dans la communication.

La compréhension empathique consiste à percevoir la réalité comme la perçoit l’interlocuteur. Elle suppose qu’on réussisse à se centrer sur l’interlocuteur, sur sa perception subjective de la réalité et sur son mode émotif. Cette qualité ne peut être appliquée que si l’on accepte de mettre momentanément de côté ses propres idées, ses propres perceptions.

Pour comprendre l’autre, il nous faut d’abord l’écouter.

La peur et les autres émotions désagréables qui en résultent rendent difficile l’application de ces qualités de base. Nos émotions sont donc responsables de nos échecs dans un processus d’échange.


L’absence ou la diminution des émotions désagréables est nécessaire pour bien communiquer, alors que les techniques ne sont qu’utiles.


Ainsi, il est possible de communiquer de façon affirmative et sans hostilité, même sans technique, si l’on entretient que peu ou pas d’idées irréalistes. Mais il est impossible de le faire bien longtemps si on ne fait qu’appliquer des techniques, car, dans ce cas, l’anxiété et l’hostilité referont vite surface.



Si vous aimez mes articles, n'hésitez pas à liker

ou partager mes publications.

Quaedvlieg Daniel

Daniel QUAEDVLIEG

Thérapeute - Thérapeute de Couple - Coach Personnel

Newsletter - Ne manquez aucune nouvelle information en vous abonnant à la Newsletter et recevez un bon de réduction de 15€ sur votre prochain rendez-vous.
bottom of page