top of page

Pour mieux vivre son quotidien en couple: apprendre le lâcher-prise

Dernière mise à jour : 30 janv. 2022


Apprendre le lâcher-prise en amour

Nos soucis, nos obsessions et nos peurs peuvent rapidement prendre le dessus dans notre vie, au sein de la famille, au travail ou dans le couple. Si nous laissons ces liens s’installer, ils vont nous épuiser et un enchaînement de maux et mal-être en découleront. Ceux qui ont des exigences trop élevées sont vouées à connaitre l’échec, puis la perte de confiance en soi. Cela ne signifie pas ne devoir plus rien faire. Il faut être vigilant et avant tout, prendre conscience de la pression excessive que l’on s’impose.


Le lâcher-prise, c’est avant tout accepter de s’ouvrir à ce qui vient, de changer son regard, de modifier son interprétation, c’est aussi parfois faire le deuil de quelque chose à quoi on tenait, c’est encore pardonner et mettre son attention sur ce qui est ici et maintenant. Je vous propose ici de passer en revue les différents obstacles qui se dressent entre nous et le lâcher-prise.


Tout au long de notre vie, nous développons des croyances, des habitudes, des craintes diverses. Nous imaginons toutes sortes de dangers qui nous poussent à contrôler ceux qui nous entourent et le monde dans lequel nous vivons. Ainsi, nos croyances et nos habitudes représentent le premier obstacle le plus fréquent au lâcher prise. Ces croyances nous viennent tout particulièrement des messages que nous recevons de la part de ceux qui nous entourent alors que nous grandissons.

Exemple : si je crois que je suis incapable de vivre en harmonie avec mon conjoint, je vais avoir tendance à regarder les conflits et les tensions qui surgissent plutôt que les moments d’harmonie, afin de me prouver que j’ai bien raison de croire ce que je crois.


Le deuxième obstacle au lâcher prise consiste à faire dépendre mon bonheur des circonstances extérieures : si mes enfants ont un bon travail et font un heureux mariage, je serai heureux ; si mon conjoint me donne l’attention que je désire, je connaîtrai le contentement. De cette manière, la personne n’est jamais heureuse, car la vie ne nous accorde pas tout ce que nous désirons.


Le troisième obstacle est la codépendance : celle-ci repose sur la croyance que quelque chose à l’extérieur de nous-même, peut nous apporter la joie et la réalisation de nous-même. Il s’agit le plus souvent de la préoccupation permanente concernant une autre personne que l’on désire contrôler « pour son bien ». On cherche alors à vivre sa vie, on est obsédé par ce qui se passe pour elle, au lieu de vivre pleinement notre propre existence.


Le quatrième obstacle est relié aux buts que nous nous fixons pour nous-même. Le problème majeur lié aux buts, c’est qu’ils peuvent devenir si importants dans nos vie que nous nous confondons avec eux et que, lorsque nous devons renoncer à les atteindre, pour une raison ou une autre, nous nous agrippons à eux, nous n’arrivons pas à lâcher prise. L’équilibre dans le lâcher prise consisterait plutôt à se diriger vers un but, à mettre tout en œuvre pour l’atteindre, tout en sachant que, peut-être, il faudra en changer.


Le cinquième obstacle au lâcher prise réside au niveau des émotions négatives que l’on peut nourrir, comme le ressentiment, la rancune, la haine, le désir de vengeance ou encore la peur. Parfois, c’est la peur qui occupe notre esprit. Nous oublions que la réalité même de notre condition humaine est de vivre dans l’incertitude. A cause de cette peur, nous tentons de contrôler exagérément notre vie et celle des autres, et nous n’avons plus la paix intérieure, ni la confiance nécessaires à cette paix.


Le sixième type d’obstacle au lâcher prise réside dans l’impossibilité de terminer des situations, de se séparer, de laisser derrière soi ce qui n’a plus lieu d’être. Tant de gens entretiennent leurs plaies psychologiques, les empêchent de se cicatriser, refusent de guérir ce qui a été douloureux dans leur vie pour pouvoir avancer vers ce qui vient, vers ce qui est nouveau.


Pour vivre une histoire d’amour authentique et épanouissante, le lâcher prise est une nécessité. Malheureusement, il arrive souvent que notre crainte de perdre le contrôle nous en empêche.


Lâcher prise en amour : la peur de perdre le contrôle

Coup de foudre, séparation brutale… les relations amoureuses sont souvent éphémères et nous en font voir de toutes les couleurs. Pour vivre pleinement son aventure et ne passer à côté d’aucun bon moment, il est donc indispensable de savoir lâcher prise en amour. Une histoire se décompose généralement en deux grandes phases : la séduction et la relation. Si la première est presque toujours agréable, la seconde entraine généralement dans son sillage tout un tas d’émotions contradictoires. L’amour est toujours au premier plan, bien sûr, mais des peurs se dressent en arrière plan. La crainte de quitter une vie que l’on construisait, jusqu’à présent seul. La peur de s’abandonner à l’être aimé sans aucune autre garantie que celle de l’amour que l’on devine dans ses yeux. Certaines personnes vont jusqu’à tout anticiper dans l’espoir de canaliser ces craintes. Mariage, enfant, appartement, il faut tout planifier rapidement et tant pis si leur partenaire prend la fuite. D’autres font en sorte de ne jamais s’abandonner complètement à leur conjoint. Sur la réserve, ils attendent un signe, une certitude qui leur permettra de penser qu’ils ne courent aucun risque. Lorsque cette peur de perdre le contrôle représente une entrave à l’épanouissement du couple, c’est qu’il est temps de lâcher prise.


Codépendance amoureuse

Exprimer ses émotions pour lâcher prise en amour

Vous vivez une belle histoire d’amour, mais vous sentez que vous avez du mal à lâcher prise ? La peur d’être abandonnée ou de décevoir l’autre nous empêche en effet souvent d’être pleinement nous-mêmes. Pour lâcher prise en amour, il faut donc commencer par exprimer ses craintes. En parlant de vos angoisses avec votre partenaire, vous vous sentirez plus en confiance et serez donc plus à même de les dépasser. Enfin, il est important de faire un travail sur soi afin de gagner en assurance et de booster son estime personnelle. Il arrive en effet que certaines personnes aient du mal à se laisser aller parce qu'elles ne se sentent pas dignes d'être aimées.


Lâcher prise en amour : soigner son passé

Parfois, c’est le passé qui nous empêche de lâcher prise en amour. Le souvenir d’une rupture douloureuse nous hante et nous empêche de nous abandonner complètement à notre partenaire. Si vous n’osez pas aborder ce sujet avec votre conjoint, parlez-en à un ami ou écrivez vos mauvais souvenirs dans un carnet. Le fait de verbaliser ses émotions, de mettre ses maux en mots permet de prendre de la distance et de rationaliser ses craintes. Pour lâcher prise en amour, il n’y a donc pas de recette magique. Il faut panser ses blessures passées, accepter sa vulnérabilité et réapprendre à faire confiance.